terça-feira, 31 de maio de 2022

Les effets indésirables graves des médicaments en forte hausse

 

DÉCRYPTAGE - Plus de 8 % des hospitalisations sont liées à un effet indésirable. Or 16 % de ces accidents pourraient être évités.

C’est un signal d’alerte. En dix ans, le pourcentage d’hospitalisations liées à un effet indésirable médicamenteux a bondi de 3,6 % à 8,5 %, si l’on compare les études Emir (menée en 2007) et Iatrostat (2018). Soit une augmentation de 136 %! Au total, 212.500 personnes ont été hospitalisées pour un accident médicamenteux en 2018. Elles étaient 144.000 en 2007.

Le plus surprenant, c’est que les scientifiques ne comprennent pas pourquoi une telle hausse. «Il s’agit d’une tendance observée dans d’autres pays, mais nous n’avons pas d’explications claires», commente la Pr Marie-Laure Laroche, pharmacologue au centre régional de pharmacovigilance (CRPV) de Limoges, principale investigatrice de l’étude Iatrostat, menée par le réseau des 31 CRPV et présentée le 18 mai à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). (...)

Sem comentários:

Enviar um comentário

Isto é o Povo a Falar 23-2-2024

  T4 - Direitos do Consumidor com Mário Frota #15 Ver mais